Introduction : IPO Lepermislibre : Faut-il investir ? Découvrez notre avis

Fondée en 2014, Lepermislibre a bouleversé les codes des auto-écoles en pariant sur une offre numérique permettant un enseignement plus proche des nouveaux usages et modes de vie de la nouvelle génération. Lepermislibre est d’ailleurs la première auto-école en ligne, agréée par l’État dés 2014.

Lepermislibre : de fortes ambitions

Première introduction de l’année 2023, Lepermislibre aura donc la lourde tâche de redémarrer le bal des IPO qui n’a connu une année 2022 que l’on pourrait qualifier de complexe… La société, pionnière de l’auto-école en ligne aimerait devenir rapidement le leader français de l’enseignement de la conduite en ligne. Il est vrai, que Lepermislibre se développe de manière impressionnante en passant d’un chiffre d’affaires en 2019 de 1,9 million à 14,8 millions en 2022. Elle dispose également de plus de 900 enseignements (contre 176 en 2019) répartis dans plus de 500 villes et 1480 points de rendez-vous. Ses objectifs sont clairs : arriver en 2025 avec un chiffre d’affaires compris entre 45 et 50 M€ et surtout atteindre le break even (Terme anglo-saxon présent dans leur présentation slide 33 pour éviter de dire : atteindre le seuil de rentabilité…).

Lepermislibre : peu de concurrences

De ce côté, Lepermislibre a effectivement peu de concurrents dans le Full Digital. Mis à part Ornikar, leader incontestable (pour le moment) du marché, Lepermislibre présente déjà une belle copie et surtout un potentiel de progression important. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, une image vaut mieux que mille mots.

Objectif de cette introduction

À terme, la société lyonnaise souhaite devenir le leader français de l’enseignement de la conduite. Pour cela, plusieurs axes de développement ont déjà été prévus. Tout d’abord, maximiser le maillage sur le territoire en ouvrant des points de rendez-vous, mais également en développant son réseau d’enseignants. Lepermislibre prévoit de s’attaquer aux villes de moins de 50k habitants où l’entreprise n’est que trop peu présente. Au-delà de son cœur de métier initial, Lepermislibre souhaite accélérer le
déploiement de son offre de courtage et compte lancer fin 2023 une offre d’assurance en intégrant le potentiel de la data dans le ciblage des conducteurs. Mailler le territoire, développer son réseau d’enseignants et diversifier son offre sont les grands travaux de la société lyonnaise pour atteindre la rentabilité.

Notre avis sur l’IPO de Lepermislibre :

Pour démarrer, nous dirons que nous ne sommes pas bien inspirés par cet article. Non pas que nous ne sommes pas contents qu’une introduction pointe le bout de son nez en ce début d’année après une année 2022 catastrophique en IPO, mais
parce que nous avons l’impression que cette IPO ne changera pas la dynamique déjà installée. Petit poucet face à Ornikar, Lepermislibre a taillé sa place petit à petit en grappillant chaque jour des parts de marchés aux auto-écoles traditionnelles. Mais dans ce type de commerce, il faut aller plus vite et chercher à se développer de la meilleure manière qui soit. La solution : chercher du cash ! Pour l’instant rien de bien choquant, bien au contraire.


Mais vous commencez à connaître la musique. De nombreux marchés se sont développés de cette manière : la livraison à domicile, les vélos et voitures en libreservice. Et très souvent, la lutte est rude. Beaucoup sur la ligne de départ, mais peu à l’arrivée. Mais sur ce point, Lepermislibre a deux ans pour rattraper Ornikar tout en écrasant les concurrents et devenir rentable. La “data-assurance” est une bonne idée et nous ne doutons pas de la capacité des gérants qui ont su amener la société là où elle se trouve actuellement.


Alors que faire avec cette IPO ? Nous investissons rarement dans des IPO, car il faut se l’avouer, 80 % du temps (nous aurions pu dire 90 %.), les investisseurs sont pris pour des cons (n’ayons pas peur des mots.) avec des valorisations complètement délirantes. Ici, la valorisation semble à peu près cohérente et le prix ferme à 3,83 € est attractif notamment pour notre portefeuille dynamique. Nous aurions préféré une valorisation plus basse avec un prix autour de 2,50 € mais ne soyons pas trop gourmand. Nous serons donc de la partie pour “faire un coup” sur du très court terme. Petite précision : vous l’aurez compris, ici, nous sommes uniquement sur de l’aspect psychologique. C’est un petit pari. Et ensuite, nous attendrons fin 2024 pour voir si la route a été à peu près suivie.

IPO Lepermislibre : modalités, code ISIN, calendrier Modalités de l’IPO de Lepermislibre

Libellé : Lepermislibre


• Code mnémonique : ALLPL
• Code ISIN : FR001400F2Z1
• Marché de cotation : Euronext Growth®
• Prix de l’offre : 3,83€ par action
• Nature des actions offertes : Actions nouvelles
• Structure de l’offre :
• Une offre au public en France réalisée sous la forme d’une Offre à Prix Ferme, principalement destinée aux personnes physiques.
• Placement Global principalement destiné aux investisseurs institutionnels en France et à l’international, à l’exclusion notamment des États-Unis d’Amérique, du Japon, du Canada et de l’Australie
• Nombre d’actions offertes
• 2 088 772 actions ordinaires nouvelles à émettre dans le cadre d’une augmentation de capital en numéraire par voie d’offre au public, pouvant être augmenté d’un nombre maximum de :
• 313 315 actions nouvelles complémentaires en cas d’exercice intégral de la Clause d’Extension (les « Actions Nouvelles Complémentaires ») ;
• 360 313 actions nouvelles supplémentaires en cas d’exercice intégral de l’Option de Surallocation (les « Actions Nouvelles Supplémentaires »).
• Taille de l’offre
• Environ 8 M€ pour une souscription de l’augmentation de capital de 100 %, sur la base du prix de l’offre de 3,83 € par action (ramené à 6 M€ en cas de limitation de l’opération à 75 %)
• Environ 9,2 M€ en cas d’exercice intégral de la clause d’extension, sur la base du prix de l’offre de 3,83 € par action,
• Environ 10,6 M€ en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et de l’option de surallocation, sur la base du prix de l’offre de 3,83 € par action

Calendrier de l’introduction de Lepermislibre

• 24 janvier 2023 : Approbation du Prospectus par l’AMF
• 25 janvier 2023 : Ouverture de l’offre à prix ferme
• 7 février 2023 : Clôture de l’Offre à Prix Ferme à 17h au guichet et 20h via internet
• 8 février 2023 : Clôture du Placement Global à 12h
• 10 février 2023 : Règlement-livraison de l’offre à prix ferme et du placement global
• 10 mars 2023 : Date limite d’exercice de l’Option de Surallocation. Fin de la période de stabilisation éventuelle