Le gouvernement veut favoriser les
introductions en bourse à Paris des
sociétés technologiques

(AOF) – Le gouvernement propose de nouvelles mesures de soutien visant à favoriser à long terme les introductions en bourse (IPO) à Paris des acteurs technologiques, a annoncé le ministère de l’Economie. Dans ce cadre, il se fixe comme objectif de voir 10 licornes françaises réaliser leur introduction en Bourse, à Paris, d’ici à 2025, dont 2 avec une valorisation supérieure à 5 milliards d’euros.
La mission French Tech continuera à accompagner les entreprises également après leur introduction en bourse, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. Elle mènera également des actions d’attractivité en mettant davantage en avant les sujets  » IPO  » et  » tech cotée  » lors de ses évènements organisés à travers l’Europe. De plus, l’initiative Tibi sera renforcée sur le segment coté. Ainsi, le gouvernement va fortement inciter les fonds d’investissement à se doter de spécialistes et d’analystes dédiés à la tech cotée.


Le gouvernement souhaite par ailleurs lancer l’instruction d’un travail législatif pour encourager les entreprises innovantes à réaliser leur introduction en bourse en France. « 
Il s’agit de mettre en place un cadre autorisant les droits de vote multiples sur les sociétés cotées, pour permettre au management des licornes françaises de conserver le contrôle effectif de leurs entreprises après leur cotation au même titre que pour les entreprises non cotées « , explique le ministère de l’Economie.


Une réflexion sera enfin menée pour évaluer la pertinence d’interventions de la sphère publique dans le cadre d’opérations d’IPO, avec une mobilisation mesurée s’appuyant sur des moyens pouvant atteindre plus d’un milliard d’euros. Bpifrance a prévu de consacrer 500 millions d’euros pour investir en direct dans des entreprises de la tech dans le cadre de leur introduction en bourse. La Caisse des Dépôts et Consignations prévoit également 300 millions d’euros d’investissement dans de telles opérations.